SANKOFA Canada :

L’Institut SANKOFA de Montréal

L’Institut des Savoirs Kamits SANKOFA (ISKS) a pour vocation de promouvoir un enseignement pragmatique et méthodique des Humanités Classiques Africaines, reposant sur les principes énoncés par l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme, à savoir que « l’éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l’amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux ».

 

Si le terme « Humanités Classiques Africaines », fut inauguré par le professeur Cheikh Anta Diop, ce dernier insista pour tracer la feuille de route du chercheur africain et/ou panafricain, à savoir qu’il “devrait être armé, au départ, au moins d’une certitude légitime : il devrait être a priori convaincu du fait que sa culture n’est pas une création spontanée et ne peut être que la continuation d’une culture antérieure dont la détermination doit être l’objet de ses recherches. Peu importe que cette souche soit grandiose ou modeste. Ce qui est important pour la science, pour le progrès de l’humanité, pour le développement et l’épanouissement de la conscience des peuples africains, c’est la reconnaissance de la continuité historico-culturelle (…) L’Egypte et l’Afrique noire appartiennent au même univers culturel : la culture africaine actuelle plonge ses racines dans le limon de la vallée du Nil“. C’est cette volonté qui anime N. Kalala OMOTUNDE dans la transmission de nos Savoirs Ancestraux.

L’objectif de l’Institut des Savoirs Kamits SANKOFA à Montréal, est donc de vous inviter à découvrir la richesse scientifique, spirituelle, littéraire et culturelle du continent africain à travers les âges, tout en veillant à vous transmettre la passion de la recherche historiographique.

Les activités de l’Institut SANKOFA

L’Institut alterne cours, master-class, conférences et sorties pédagogiques. Six Modules thématiques d’apprentissage dynamise ses enseignements, à savoir :  Initiation à l’égyptien hiéroglyphique (Médou Nétcher), Sciences Humaines & Sociales, Sciences & Techniques, Historiographie des religions, Civilisations africaines, Yovodah & Colonisation. D’autre part, trois manuels de cours sont proposés aux étudiants : le Manuel d’Apprentissage des Médou Nétcher valorisant la Méthode DJÔDEKAM, le Manuel d’Etudes des Humanités Classiques Africaines et le Manuel d’Initiation aux Mathématiques Africaines.

L’Institut relaie ainsi dans l’espace nord-américain, les cours et les travaux de l’Institut ANYJART dont le siège est en Guadeloupe. Fondé par N. Kalala OMOTUNDE, l’institut ANYJART œuvre pour combattre les complexes de supériorité des uns et d’infériorité des autres, en faisant découvrir à tous, les legs de l’Afrique noire à l’humanité.

Enfin, il convient de rappeler qu’il n’existe pas de « thèse afrocentriste » enseignée à l’Institut, pour la simple et bonne raison que les matériaux historiques utilisés (testament d’auteurs anciens, fouilles archéologiques, datations…) sont universels.

Découvrez le Facebook de l’Institut des Savoirs Kamits SANKOFA en cliquant ici…

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.