La plus vieille chanson d’Amour

Un texte hiéroglyphique découvert dans un tombeau en Égypte, chante la beauté d’une femme noire.

L’amour a toujours existé, surtout dans l’Égypte ancienne, ont démontré des archéologues. En effet, en excavant une tombe datant de plus de 4300 ans près d’Abu Sir (période de l’Ancien Empire), ils ont découvert sur un des murs une chanson d’amour, en version paroles et musique.

L’œuvre est notée en hiéroglyphes, entourés d’images de musiciens de l’époque. L’archéologue tchèque Bratislav Vachala, dit qu’elle témoigne de l’amour du compositeur pour une très belle femme.

La chanson a été retrouvée dans le tombeau d’Inty, un juge de la noblesse vivant à Nékhen qui aurait vécu sous le règne de Pépi, pendant la VIème dynastie (entre 2345 et 2181 de l’ère ancienne africaine) donc à l’époque de la construction des pyramides.

Il pourrait aussi s’agir du plus vieil exemple de musique écrite. Avant cette découverte, selon le journal Archaeologia musicalis, le record était détenu par un hymne rédigé sur une tablette d’argile syrienne datant de -1400 ans.

La musique était très importante pour les Africains de la période pharaonique. Des hiéroglyphes et des restes d’instruments montrent qu’ils utilisaient la harpe, la lyre, la double-flûte, le luth et même une forme antique de clarinette et de trompette.

Vu la richesse des poèmes d’amour et des chansons trouvés, beaucoup de chercheurs ont déjà constaté certaines similitudes avec le texte du cantique biblique et d’autres texte, dont la source d’inspiration artistique est sans nulle doute africaine. L’UNESCO insiste particulièrement dans sa collection Histoire Générale de l’Afrique, sur ces emprunts littéraires faits à l’Afrique ancienne.

Pour terminer, le Papyrus Chester Beatty I, nous offre quelques beaux poèmes chantés, tel celui-ci (traduction de Pierre Gilbert -1949) :

Unique amante, sans seconde,
Plus belle que toutes les femmes.
Vois, elle est comme l’étoile qui se lève
Au commencement d’une belle année ;
Lumineuse et parfaite, éclatante de teint,
Elle séduit par le regard de ses yeux
Et charme par les paroles de ses lèvres.

Source initiale : Anne-Marie Simard, Cybersciences.com

Leave a Reply

Your email address will not be published.